En tant qu’ AESH, en tant que maman d’une enfant qui a un trouble de l’attention, je vous recommande chaudement ce livre.

tda-atelirdefee

Des livres sur les déficit de l’attention AVEC hyperactivité, vous en avez pleins les rayons des librairies ou des médiathèques. En revanche, des livres qui traite des déficits de l’attention SANS hyperactivité, ils sont bien plus rare et c’est bien dommage car cela n’a rien à voir! Je conseille ce livre aux AESH mais aussi et surtout aux enseignants car c’est les « premiers » face à l’enfant s’il n’y a pas de prise en charge MDPH (AESH) ou quand l’ AESH n’est pas présent. Ce livre peut aider l’équipe éducative à mettre en place un PAP le plus adapté à l’enfant.

TDA2-atelierdefee

En premier l’auteur met tout à plat: fausses idées, tabous et pose les bonnes bases pour une meilleure compréhension de l’attitude de l’enfant et savoir comment l’aider au mieux en tant que parents, en tant qu’enseignants et en tant qu’ AESH.

Actuellement, je travaille en ULIS Collège. Certains de ces enfants « souffre »de trouble de l’attention SANS hyperactivité. Je vois que ma présence est précieuse pour eux et pour les enseignants mais grâce à ce livre très pratico pratique, je vais pouvoir (et déja testé des « trucs ») l’être encore plus.

TDA1-atelierdefee

De tête, j’ai un exemple en tête. Un des enfant (en 5°) a du mal à écouter le cours, recopier la leçon du tableau avec les changements de couleur car son trouble de l’attention est surtout un problème d’organisation et de savoir ce qui est important ou pas. Avant, je lui demandais d’écouter la prof ou de lire la leçon au tableau et moi je recopiais la leçon. Au fur et à mesure, j’ai arrêté doucement pour que maintenant ce soit lui qui le fasse mais par contre, je lui donne le stylo rouge quand il a besoin, le bleu pour reprendre aprés, la règle, le blanco. Bref, il n’a pas en plus de recopier à gérer le changement de matériel, farfouiller dans sa trousse. Je l’ai amené comme un jeux comme si on faisait une opération chirurgicale. Maintenant, il me dit à voix basse « stylo rouge, régle,… ». A la fin, il me dit « merci, on a réussi! ». Les rares fois où j’écris, je dis pareil. Les profs le prennent en compte et lui donne souvent des polycopiés.Au fil du temps, je sais que je vais pouvoir lui mettre devant sa trousse ce dont il a le plus besoin et je l’aiderais pour les outils particuliers comme le blanco, le compas, la colle ou la gomme et le crayon. Par contre, il faudra les stylos débouchonnés avant sinon, il va s’y perdre.